Semaine Européenne de la Vaccination

Semaine européenne de la vaccination du 24 au 30 avril 2019

Faire connaître les enjeux de la vaccination

La Semaine européenne de la vaccination a pour but de mieux faire connaître les enjeux de la vaccination auprès du public et des professionnels de santé.

La Haute Autorité de santé (HAS) est particulièrement concernée par cet enjeu puisqu’elle participe à l’élaboration de la politique vaccinale nationale et du calendrier vaccinal pour émettre des recommandations auprès du ministère chargé de la Santé.

C’est en 2017 que la HAS a intégré cette mission d’expertise en matière de vaccination avec la Commission technique des vaccinations (CTV) qui auparavant était dévolue au Haut Conseil de la santé publique (HCSP).

Composée d’une vingtaine d’experts, la CTV élabore des recommandations et émet des avis au regard du bénéfice en santé attendu et des coûts associés. Elle s’appuie sur des données épidémiologiques, des études de l’efficacité et de la tolérance de la vaccination aux niveaux individuel et collectif, et sur des études médico-économiques.

Dans ce cadre, elle met à la disposition des industriels divers documents supports afin de faciliter le dépôt d’un dossier en vue de l’élaboration d’une recommandation vaccinale auprès de la Commission technique des vaccinations (CTV). Dès lors qu’un industriel prévoit la commercialisation en France d’un vaccin, un bordereau et un dossier CTV doivent être systématiquement adressés à la HAS en vue d'un examen par la CTV. 

A titre d’exemples, En 2018, elle s’est positionnée sur l’intérêt et les conditions d’une extension des compétences en matière de vaccination contre la grippe saisonnière des infirmiers, des sages-femmes et des pharmaciens ainsi que sur les formations et/ou les pré-requis nécessaires à la pratique de ces vaccinations. Pour 2019, la HAS travaillera sur la vaccination des femmes contre la coqueluche au cours de la grossesse, la vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) aux garçons ou encore la vaccination de la population pour laquelle le statut vaccinal est non ou incomplètement connu.