Programme hospitalier de recherche clinique

Cliquez pour trouver toutes les informations concernant le PHRC (modalités pratiques des dépots de dossier, circulaire de l'appel d'offre ...)

Qu’est-ce que la recherche clinique ?

Une recherche au lit du patient :

La recherche clinique, ou encore recherche médicale appliquée aux soins , est l’activité de génération et de validation scientifique d’une activité médicale innovante préalable à sa diffusion.

Il s’agit d’une recherche effectuée chez l’homme malade ou non, dont la finalité est l’amélioration de la santé humaine et le progrès des techniques de soins dans le respect de la personnalité et de l’intégrité de chaque individu. Centrée sur l’hôpital et gérée par lui, elle constitue une recherche au lit du patient qui vient en complément des recherches institutionnelles, fondamentales ou expérimentales. Située en aval de la recherche fondamentale qui lui est totalement indispensable, elle utilise les nouveaux concepts et les nouveaux outils que cette dernière aura développée.

Les objectifs du programme hospitalier de recherche clinique

Au début des années 1990, il est apparu que l’INSERM et le CNRS avaient développé dans les hôpitaux un important réseau d’unités, lieux de conception de nouveaux outils notamment dans les domaines biologique et statistique. Au regard de ces résultats obtenus par la recherche fondamentale, la capacité de la recherche clinique à puiser parmi les nouveaux outils en vue de favoriser le développement de nouvelles méthodes diagnostiques et thérapeutiques, sources du progrès médical, paraissait insuffisante. Dans ce contexte, depuis 1992, date de sa création, les objectifs du PHRC sont les suivants :

  • Dynamiser la recherche clinique hospitalière en vue de promouvoir le progrès médical
  • Participer à l’amélioration de la qualité des soins par l’évaluation de nouvelles méthodes diagnostiques et thérapeutiques
  • Valider scientifiquement les nouvelles connaissances médicales en vue d’un repérage des innovations thérapeutiques et de la mise en œuvre de stratégies de diffusion dans le système de santé

Les acteurs institutionnels  des PHRC

La nature même des missions confiées aux CHU et l’implantation sur leurs sites de nombreuses unités INSERM et CNRS conduit à faire de ces établissements, les animateurs de la politique locale de recherche clinique.

Les impératifs qualitatifs de la recherche biomédicale et notamment la nécessité de s’appuyer sur des effectifs suffisants de malades rendent obligatoire la conduite d’essais multicentriques. Cette nécessité a permis de mobiliser, hors du CHU, l’ensemble des cliniciens des centres hospitaliers, des centres de lutte contre le cancer , et des établissements participant au service public hospitalier, associés dans une logique de réseau.

Au total le PHRC s’adresse donc, à des degrés divers à l’ensemble des établissements sous dotation globale.

Un outil d’impulsion : l’appel à projets annuel

Depuis 1993, chaque année, par circulaire, le ministère en charge de la santé (direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins) lance un appel à projets de recherche permettant aux équipes hospitalières de déposer des dossiers en vue d’obtenir leur financement dans le cadre de l’enveloppe annuelle disponible.

L’affichage de thématiques spécifiques à partir de 1994 a permis un pilotage national en fonction de priorités de santé publique et en tenant compte d’appels à projets spécifiques relevant d’autres organismes publics (ANRS, INSERM, MILDT), tout en laissant une part de liberté aux investigateurs pour le choix d’autres thèmes. Après dépôt au niveau national la sélection des dossiers est organisée. Pour ce faire a été mis en place un comité national de recherche clinique (CNRC) placé auprès du directeur de l’hospitalisation et de l’organisation des soins, il réalise l’expertise des projets, afin d’éclairer la décision du ministre. Pour chaque dossier, l’avis de deux à trois experts indépendants est recueilli, un rapporteur auprès du comité présentant la synthèse de ces expertises. Cette procédure permet d’offrir des conditions optimales de transparence et d’impartialité du choix.