Coqueluche

Introduction

Maladie due au Bacille de Bordet-Gengou ou Bordetella pertussis.
Sa gravité vient des complications et des risques de mortalité chez les nourrissons de moins de 6 mois.

Epidémiologie

Voir 2 figures ci-dessous

* Recrudescence des cas chez le nourrisson et l'adulte depuis 1992  (lien BEH 19/95)
* Modification de la transmission : contamination des nourrissons par les adolescents et les adultes

Le vaccin

Composition

Vaccin acellulaire composé de plusieurs antigènes purifiés  (cf tableau)


Mode d'administration

Voie d’administration intramusculaire de préférence

Conservation

A conserver au réfrigérateur entre +2°C et +8°C, ne pas congeler.

Vaccins commercialisés en France

Le vaccin n’existe que sous forme combinée avec les valences diphtérie, tétanos, poliomyélite, avec ou sans Hib, avec ou sans hépatite B.

Qui est concerné ?

Tous les nourrissons, les adolescents, les adultes, certaines professions.

Recommandations vaccinales :

  • Schéma d’administration

    • 3 injections à 2,4 et 11 mois.  
    • Rappel à 6 ans
    • Rappel à 11-13 ans, à 25 ans.

 

  • Adultes :

- Recommandations pour tout adulte à l’occasion d’un rappel  de vaccin contre la coqueluche, la diphtérie et le tétanos à concentrations réduites et la poliomyélite (dtcaP). 1 rappel dans la vie adulte
- Recommandations pour les adultes susceptibles de devenir parent dans les années à venir; le délai minimal séparant une vaccination dtPolio de l’administration du vaccin quadrivalent peut alors être ramené à 2 ans.
- Recommandation à l'occasion d'une grossesse :
    Membres du foyer (enfant qui n'est pas à jour pour cette vaccination; adulte n'ayant pas reçu de vaccination contre la coqueluche au cours d'un rappel décennal diphtérie-tétanos-polio) selon les modalités suivantes :
    - Père et enfant pendant la grossesse de la mère
    - Mère le plus tôt possible après l’accouchement
    Adulte en charge de la garde du nourrisson pendant ses six premiers mois de vie

    Rattrapage coquelucheux chez l’adulte n’ayant pas reçu de vaccination contre la coqueluche au cours d'un rappel décennal diphtérie-tétanos-polio avec le dtcaP. Le délai minimal séparant une vaccination dtPolio de l’administration du vaccin quadrivalent peut alors être ramené à 2 ans.

- Vaccination de l’ensemble des personnels soignants y compris dans les EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes).
- Cette mesure s’applique aussi aux étudiants des filières médicales et paramédicales :
- Rattrapage des professionnels en contact avec des nourrissons trop jeunes pour avoir reçu trois doses de vaccin coquelucheux : personnel médical et paramédical des maternités, des services de néonatalogie, de tout service de pédiatrie prenant en charge des nourrissons de moins de 6 mois et le personnel de la petite enfance. le délai minimal séparant une vaccination dtPolio de l’administration du vaccin quadrivalent peut alors être ramené à 2 ans.

En cas de survenue de cas groupés de coqueluche en collectivité, le délai minimal séparant une vaccination dtPolio de l’administration du vaccin quadrivalent peut être ramené à 1 mois.

Il n’y a pas lieu d’administrer plus d’une dose de vaccin dtcaPolio chez l’adulte.

Efficacité

Efficacité protectrice de l'ordre de 85 %

Effets indésirables

Les effets indésirables sont beaucoup moins fréquents avec les vaccins acellulaires qui ont remplacé le  vaccin à germes entiers.

Les effets indésirables :

  • Fièvre
  • Etat de choc, syndrome d'hypotonie-hyporéactivité
  • Convulsions avec ou sans fièvre dans les trois jours suivant la vaccination.
  • Syndrome des cris persistants

Les effets indésirables graves ou inattendus doivent être déclarés au réseau national des 31 centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV)

Contre-indications

  • Hypersensibilité à l'un des constituants du vaccin 
  • Chez les sujets ayant présenté une encéphalopathie évolutive d’étiologie inconnue survenue dans les sept jours suivant  un vaccin contenant la valence coquelucheuse.

Précautions d'emploi

Si la survenue de l'un des événements suivants est chronologiquement liée à l'administration d'un vaccin contenant la valence coquelucheuse, des précautions d'emploi sont à considérer avec le bénéfice-risque lors d'une injection suivante :

  • Fièvre >= 40,0 °C, dans les 48 heures, sans autre cause identifiable.
  • Collapsus ou état de choc (syndrome d'hypotonie-hyporéactivité) dans les 48 heures après la vaccination.
  • Cris persistants, inconsolables pendant une durée >= 3 heures, survenant dans les 48 heures après la vaccination.
  • Convulsions, avec ou sans fièvre, survenant dans les 3 jours après la vaccination

Associations avec d'autres vaccins

Rubrique "Associations"

Grossesse

Vaccination déconseillée en cours de grossesse.

Rubrique "Grossesse"

Prématurité

La notion de prématurité ne modifie pas le schéma vaccinal.

Rubrique "Prématurité"