Rougeole

Introduction

La rougeole est une maladie à Déclaration Obligatoire depuis février 2005 (diagnostic confirmé : Ig M spécifiques dans le sérum ou la salive)

Sources photos :

http://www.vaccinationnews.com/dailynews/July2002/MeaslesVaxShrinks15.htm
http://www.dentistry.leeds.ac.uk/oralpath/viruses/viral%20infections/MMR.htm

Epidémiologie

La rougeole persiste en France

Estimation de l'incidence de la rougeole et de la proportion de cas âgés de 10 ans et plus

Source : Surveillance de la rougeole en France. Bilan et évolution en vue de l'élimination de la maladie.

L’incidence de la rougeole en France est sans doute sous-estimée et les données recueillies à l’issue de 24 mois de DO entre juillet 2005 et juin 2007 ne permettent pas de conclure à son élimination. (BEH 51-52/2007).

Ont été déclarésEnviron 40 cas  en 2007, près de 600 en 2008, 1 décès en 2009.
35 % des rougeoles déclarées sont âgés de plus de 15 ans. 20 % nécessitent une hospitalisation. 

La couverture vaccinale est insuffisante en France 

Rougeole : évolution de la couverture vaccinale à 2, 4 et 6 ans. France, 1981-2003

Source : BEH n°36/2003. La couverture vaccinale en 2001. 

On vaccine mieux dans le Nord que dans le Sud 

Couverture vaccinale rougeole (R.O.R) à 24 mois – 2001

Les conséquences d'une couverture vaccinale insuffisante (entre 80% et 95%) :

  • Réduction très substantielle du nombre de cas
  • Réduction du risque d’infection des non immunisés
  • Augmentation de l’âge moyen des cas
  • Augmentation de la fréquence des complications
  • Formation progressive de poches de sujets non immuns à Phénomène « lune de miel » faisant croire à tort à une élimination de la maladie dans la phase inter-épidémique

Le vaccin

Composition :

Vaccin à virus vivants atténués

Mode d'administration :

Voie d’administration sous-cutanée (ou intra-musculaire)

Conservation :

A conserver au réfrigérateur entre +2°C et +8°C, ne pas congeler.

Vaccins commercialisés en France :

Vaccin monovalent : ROUVAX®
Vaccins associés : Trivalents (rougeole+oreillons+rubéole) : MMRVaxProX®, PRIORIX®

Qui est concerné ?

Plan d'élimination de la rougeole (et de la rubéole congénitale) en France:

  • Améliorer le système de surveillance de la rougeole (déclaration obligatoire)
  • Augmenter la couverture vaccinale (obtenir plus de 95% et 2 doses)
  • Réduire le risque de transmission à partir d'un cas index
  • Augmenter la couverture vaccinale (obtenir à 2 ans une couverture vaccinale à 95% pour la première dose et 80 % pour la deuxième dose)

Recommandations vaccinales :

  • 1ère injection à 12 mois : vaccin triple
  • Possible dès 9 mois si en collectivité (vaccin triple)
  • 2ème injection dans la 2ème année (avant 24 mois)
  • (Intervalle minimum : 1 mois)
  • Rattrapage en fonction de l’âge et l’année de naissance
  • Les sujets nés depuis 1980: 2 doses de vaccin trivalent

Réduire le risque de transmission à partir d'un cas index

Vaccination après exposition. Conduite à tenir autour d'un cas :

- Mise à jour du calendrier vaccinal des sujets contacts potentiellement réceptifs de plus de 6 mois
Rattrapage (dans les 72 h)

  • enfants âgés de 6 à 8 mois : 1 dose de vaccin monovalent dans les 72 heures suivant le contage présumé (dans ce cas, le sujet recevra par la suite 2 doses de vaccin trivalent suivant les recommandations du calendrier vaccinal) ;
  • enfants âgés de 9 à 11 mois non encore vaccinés (cfp recommandations particulière) :1 dose de vaccin trivalent dans les 72 heures suivant le contage présumé, la 2ème dose sera administrée entre 12 et 15 mois,
  • personnes âgées de plus de 1 an et nées après 1992 : mise à jour du calendrier vaccinal pour atteindre 2 doses de vaccin trivalent ;
  • personnes nées entre 1980 et 1991 : 1 dose de vaccin trivalent, même si la personne avait déjà reçu 1 dose auparavant ;
  • personnes nées entre 1965 et 1979, travaillant en crèche, halte-garderie et assistantes maternelles : 1 dose de vaccin trivalent ;
  • professionnels de santé (sans antécédent de rougeole ou n’ayant pas reçu 2 doses de vaccin trivalent, quelle que soit leur date de naissance) : 1 dose de vaccin trivalent

Immunoglobulines polyvalentes pour les sujets à risque en cas de retard à la vaccination ou de contre-indication (sujets immunodéprimés, grossesse, nourrissons de moins de 6 mois)

Efficacité

L'efficacité est de l'ordre de 95 %. Dans les épidémies, 90 % des cas n'ont bénéficié d'aucune dose de vaccin rougeole, 8 % ont reçu une seule dose, et 2 % ont reçu les 2 doses. Chiffres qui confirment les taux d'efficacité.

Effets indésirables

Bonne tolérance globale du vaccin triple.

  • Fièvre et/ou éruption, cathare, possibles entre J5 et J12, pendant 24 à 48 heures
  • Fièvre > 39,4 : 5 - 15%
  • Convulsions fébriles: 330 / 1 million de doses

Plotkin, Orenstein. Vaccines. Fourth edition. 

Pless R.P. et al. Monitoring Vaccine Safety during Measles Mass Immunization Campaigns:Clinical and programmatic Issues. J Inf Dis,2003;187(suppl 1):S291-8

Les effets indésirables graves ou inattendus doivent être déclarés au réseau national des 31  

Contre-indications

  • Allergie connue à la néomycine ou à tout constituant du vaccin
  • Réactions d’hypersensibilité lors d’une injection précédente de vaccin
  • Déficit immunitaire touchant l’immunité cellulaire
  • Grossesse

Précautions d'emploi

En cas d'antécédents d'allergie aux protéines de l'oeuf, prendre un avis spécialisé.


Bidat E, Rancé F, Gaudelus J, Vaccination chez l’enfant allergique à l’œuf – Arch Ped 2003; 10: 251-53

  • En cas d'antécédent de Purpura thrombocytopénique post-vaccinal : prendre un avis spécialisé

Associations

Associations

Grossesse

Le vaccin rougeole est contre-indiqué chez les femmes enceintes.
Grossesse

Prématurité

La notion de prématurité ne modifie pas le schéma vaccinal.
Prématurité