Varicelle

Epidémiologie

L'Incidence annuelle moyenne de la varicelle en France est de 1100 cas pour 100 000 habitants.

L’âge médian des cas est de 4 ans.

90% des cas surviennent avant l’âge de 10 ans et 68% avant l’âge de 5 ans.

A 15 ans, 10,3 % des individus sont encore non immuns et peuvent donc contracter la varicelle. Parmi ces sujets susceptibles, 79% contracteront effectivement la varicelle, qui est ainsi une maladie quasiment obligatoire.

La varicelle est responsable chaque année de 3 500 hospitalisations et d’une vingtaine de décès.

Le vaccin

Composition

Vaccin vivant atténué, produit sur cellules diploïdes humaines à partir de la souche Oka

Mode d'administration

Voie sous-cutanée

Conservation

A conserver au réfrigérateur (entre + 2 °C et + 8 °C). Ne pas congeler.

Les vaccins commercialisés en France

VARILRIX®; VARIVAX®

Qui est concerné ?

Nouveau calendrier vaccinal

Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) ne recommande pas, dans une perspective de santé publique, la vaccination généralisée contre la varicelle des enfants à partir de l'âge de 12 mois.

Le HCSP recommande la vaccination :

  • des adolescents de 12 à 18 ans n'ayant pas d'antécédent clinique de varicelle ou dont l'histoire est douteuse : un contrôle sérologique préalable peut être pratiqué,
  • des femmes en âge de procréer, notamment celles qui ont un projet de grossesse et n'ayant pas d'antécédent clinique de varicelle; un contrôle sérologique préalable peut être pratiqué.
  • Toute vaccination contre la varicelle chez une femme en âge de procréer doit être précédée d'un test négatif de grossesse, et une contraception efficace de 3 mois est recommandée après chaque dose de vaccin,
  • des femmes n'ayant pas d'antécédent clinique de varicelle (ou dont l'histoire est douteuse) dans les suites d'une première grossesse sous couvert d'une contraception efficace,
  • des personnes sans antécédent de varicelle (ou dont l'histoire est douteuse) et dont la sérologie est négative, qui appartiennent à un des groupes suivants :

           - professionnels de santé
           -professionnels en contact avec la petite enfance
           -personnes en contact étroit avec des personnes immunodéprimées
           -enfants candidats à une transplantation d'organes, 

  • en post-exposition : adultes immunocompétents de plus de 18 ans exposés à la varicelle sans antécédent de varicelle (ou dont l'histoire est douteuse) dans les 3 jours suivant l'exposition, le contrôle de la sérologie étant alors facultatif.

Schéma vaccinal

La vaccination comporte deux doses, avec un intervalle d'au moins un mois entre la première et la deuxième dose.

Efficacité

L'efficacité est de l'ordre de 80%, et de 95% vis-à-vis des formes graves.

Effets indésirables

- Réactions bénignes : douleurs locales, fièvre (15%) 

- Eruption papuleuse ou vésiculeuse après vaccination localisée autour ou à distance du point d'injection :

  • 5 à 26 jours après la vaccination
  • observée dans moins de 10% des cas

- Zona vaccinal : serait 3 à 5 fois moins fréquent qu’après une varicelle d’origine sauvage.

Contre-indications

  • Antécédents d'hypersensibilité à l'un des composants du vaccin.
  • Troubles de la coagulation, hémopathie maligne.
  • Les sujets immunodéprimés. 
  • Tuberculose active non traitée
  • Grossesse

Précautions d'emploi

  • Les personnes vaccinées doivent éviter l'utilisation de salicylés pendant 6 semaines après la vaccination 
  • Les sujets vaccinés doivent être informés de la nécessité d’éviter le contact proche avec les personnes immunodéprimées pendant au moins 6 semaines (Les sujets immunodéprimés peuvent être contaminés par le virus vaccinal et développer une maladie sévère (pouvant alors justifier un traitement par acyclovir))
  • La vaccination doit être reportée d'au moins 3 mois après une transfusion sanguine ou plasmatique, ou l'administration d'immunoglobulines humaines ou d'immunoglobulines spécifiques de la varicelle.
  • L'administration de produits sanguins contenant des anticorps contre le virus de la varicelle, y compris les immunoglobulines spécifiques de la varicelle ou d'autres immunoglobulines, durant le mois qui suit l'administration du vaccin, peut diminuer la réponse immunitaire au vaccin et, ainsi, réduire son efficacité.

Associations avec d'autres vaccins

Peut être administré en même temps que d'autres vaccins, si les sites d'injection sont différents. Si le vaccin combiné rougeole-oreillons-rubéole n'est pas administré en même temps, un intervalle d'au moins un mois doit être respecté entre les deux injections.

Associations

Grossesse

  • Avant de vacciner les femmes en âge de procréer, il convient de s'assurer de l'absence de grossesse et de la prise d'une contraception jusqu'à 3 mois après la vaccination. 
  • Le vaccin n'est généralement pas recommandé chez les mères qui allaitent, le rapport bénéfice/risque doit être évalué individuellement.

Grossesse

Prématurité

La prématurité ne modifie pas le schéma du Calendrier vaccinal

Prématurité